AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [03/09/08 17h48] 1, 2, 3, 4, Tell me that you Love me More

Aller en bas 
AuteurMessage
Han Ri Na
Life couldn't get better... hmm.
avatar

Féminin Nombre de messages : 37
Age : 31
Année : 2e/ Sciences Eco
Section : Waaw
Humeur : Can't you guess it ?
Date d'inscription : 29/07/2008

MessageSujet: [03/09/08 17h48] 1, 2, 3, 4, Tell me that you Love me More   Mer 30 Juil - 0:13

Bang, bang, bang, bang.

Le crayon de papier de Rin frappait la table. C'était un geste passif, qui accompagnait une reflexion un peu hasardeuse, sans queue ni tête. Il était tard, et la plupart des cours touchaient à leur fin. Des amis allaient sortir en bande, au café ou en boîte, d'autres plus raisonnables allaient réviser, ou se faire une soirée TV pépère. Ri Na ne savait pas quoi faire. La moitié de ses amis, elles les avait connu au lycée, l'autre moitié n'était pas très attachée à de telles valeurs. Du moins concernant Rin. Pas d'amitié solide avec Rin. Elle est trop bizarre, tu sais. T'as déjà vu son ventre ? Son ancienne colocataire a dit qu'on voyait tellement ses côtes qu'elle ressemblait à un squelette.

Bang, bang, bang...

Le rythme du crayon s'accélérait. Il y'avait quelques minutes, elle avait vidé toute sa trousse et avait trié ses crayons sur la taille : par taille, puis par couleurs. Ensuite, elle s'était attaquée aux autres objets : gommes, tailles crayons, qu'elle avait aligné à peu près de la même manière. Elle s'arrangeait pour ne pas les déplacer, malgré le crayon qui cognait sur la table à la base bancale. C'est pour ça qu'elle est toujours dispensée de sport ? On l'a voit jamais dans les douches, c'est injuste. Saloperie de dingue défoncée.

Bang, bang...

Le crayon se brisa en deux. Rin l'avait serré et manipulé avec un peu trop de poigne. Après tout, ce n'était qu'un crayon mais... maintenant...
Elle regarda son rangement sur la table. Sans le crayon gris, tout était à refaire, le tri n'était plus bon. Elle était en train de s'énerver toute seule, et balança de rage toutes ses affaires par terre. La jeune fille avait l'impression d'être différente, quand elle était seule. Comme en ce moment même. ce n'était qu'un crayon. Mais bon, il avait sa place. Que faire, maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ji Tae Kyu
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 88
Age : 27
Année : 4ème
Section : Gestion
Humeur : Bien, je pense XD
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Re: [03/09/08 17h48] 1, 2, 3, 4, Tell me that you Love me More   Mer 30 Juil - 1:14

    Aaah… Ce que ce battement régulier sur la table avait pu l’agacer. Non, c’était pas son truc les choses aussi régulière. À la vue, il trouvait ça très beau, mais à l’ouïe, ça avait le don de l’exaspérer. Lui il n’attendait qu’une chose : qu’elle arrête de taper sur la table. Mais elle ne le fit pas et augmenta les battement, tel un pendule, non il voyait ça autrement. Cette augmentation de rythme, c’était comme un cœur qui s’affolait pour n’importe quel raison. Lui, il se souvint l’accélération que son cœur avait subis en n’entendant plus la voix de sa sœur au téléphone = première accélération. Elle augmenta encore le rythme, tapant encore plus fort et plus rapidement sur la table. Il entendait les gens criaient aux téléphones, des pleures, certains appelé les secours = deuxième et dernière accélération. Le crayon se brisa sous la force de la jeune fille, et le souvenir s’arrêta enfin dans l’esprit du jeune coréen. Il plia le livre qu’il était en train de lire et se rapprocha de la jeune fille qui maintenant avait balancé ses affaires au sol. Raah... Quel bordel maintenant !.

    - Il est cassé maintenant. C’est pas bien de maltraiter ses affaires comme ça, des enfants rêveraient d’avoir eut ce crayon pour écrire leur cours et puis, foutre toutes tes affaires par terre, des gens pourraient marcher dessus..

    Il entendait par ‘des enfants’, ceux qui étaient tellement pauvres, qu’ils ne pouvaient se payer un crayon, un simple crayon à papier gris. Chose qui à leur yeux de petits enfants de riches pourris gâté, n’était que misère. Un gris de sable dans une trousse. Observant ses affaires au sol il se saisit du crayon cassé et du taille crayon de la jeune fille. Tous cela étant bien sûr par terre, il fut donc obligé de se baisser pour les ramasser. Il tailla les deux bouts du crayon. À présent, d’un grand crayon cassé, il en avait fait deux petits.

    - Ils sont peut-être différents de ceux qui sont si bien alignés, mais....

    Il reposa le taille crayon sur la table, il lui montre les deux petits crayons dont un était plus petit que l’autre. D'un grand crayon, il en avait fait deux petits et comme on dit, tous ce qui est petit est mignon ^^ Quel écologique ce petit Tae Kyu ! .

    - C'est pas parce qu'il est cassé qu'il va plus servir ^__^

    Lui dit-il avec un petit sourire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Han Ri Na
Life couldn't get better... hmm.
avatar

Féminin Nombre de messages : 37
Age : 31
Année : 2e/ Sciences Eco
Section : Waaw
Humeur : Can't you guess it ?
Date d'inscription : 29/07/2008

MessageSujet: Re: [03/09/08 17h48] 1, 2, 3, 4, Tell me that you Love me More   Jeu 31 Juil - 1:08

Rin n'avait pas vu qu'elle n'était pas seule. Sinon, elle ne se serait jamais permise de jeter ses affaires ainsi. Jamais. Mais le garçon semblait gentil, puisqu'il ne s'était pas moqué ou quoi. Ce qu'elle avait fait faisait partie de ce pourquoi elle ne s'aimait pas. Si on analysait la situation dans son esprit tordu, la jeune fille avait empiété l'espace sonore de la pièce, ce qui avait une importance dans le cas où elle n'était pas seule. De plus, elle s'était livrée à un excès de colère en public. Elle ne s'aimait pas, en colère. Avant, elle se cognait la tête contre les murs, au sens propre. C'était moins gênant pour autrui. Rin se confondait en de multiples excuses mentales, ce qui était parfaitement inutile puisque son interlocuteur ne les entendait pas.

Ce qu'il dit l'intrigua. Elle fronça les sourcils et tourna la tête sur le côté de façon si vive que l'on aurait dit un mauvaic tic. Vraiment, les enfants ? Rin arrivait à peine à s'occuper d'elle, alors prendre soin du reste du monde, c'était quelque chose qui la dépassait totalement. Bien sûr, c'était égoïste, et malsain, mais elle n'était pas de ses mères Thérésa qui s'affichait. Elle n'était pas la seule. Quand elle donnait de l'argent aux monsieurs dans la rue, elle ne se collait pas une étiquette "j'ai fait ma BA" sur le fond après, pour se déculpabiliser. Si ça ne tenait qu'à elle, elle aurait donné ses crayons sans hésiter. De toute façon Rin n'écrivait presque pas. Elle avait une bonne mémoire, donc chaque fois qu'elle prenait des notes, elle retrouvait des feuilles entières de gribouillis et de dessins à la sortie des cours.

" Hey, j'veux dire pardon. J'ai pas voulu. Tu sais.."

Venir au monde et parasiter les habitants, tu vois ? Si Rin ne finissait jamais ces phrases, c'était peut-être parce que la moitié des choses qu'elle disait étaient scellées dans son jardin secret personnel ? Elles avec des hectares entier de demi-phrases. Peut-être aurait-elle pu s'amuser à en faire des poèmes bizarres, en les collant au hasard quelque part ? C'était une bonne idée, super fun. Elle essayerait. Peut-être.
Avant qu'elle ne le fasse, le garçon avait déjà commencé à ramasser ses affaires. Waouh. C'était gentil. Genre, ça changeait. Lorsqu'il tailla son crayon, elle eu ce même mouvement de tête. C'était un peu sa manière à elle de se concentrer. Il était vraiment sympathique, ce garçon. Je veux dire, il n'avait pas la tête de celui qui perdait 164 secondes de son temps à tailler vos crayons. La demoiselle attendit poliment qu'il ait fini son explication.

" Waaw. Nice."

Elle saisit le visage de Tae Kyu entre ses mains, fixa sa bouche et l'embrassa. Genre, une fraction de secondes. C'était déplacé, mais Rin le faisait souvent, ça ne la choquait pas, comme la moitié de ce qu'elle disait ou faisait. C'était sa façon de remercier, de saluer. Rien à voir avec l'amour, le désir, ce genre de choses, mais elle ne fut pas étonnée de voir le garçon surpris.

" Waaw, j'veux dire, est ce qu'on se sert de deux crayons ? Je sais pas, j'ai pas tellement d'habitude. Je saurai pas lequel prendre maintenant."

Si elle prenait le plus petit, il allait s'user plus vite, mais si elle prenait le grand, quand il arriverait à terme, qu'allait-elle faire ? Rin était perdue, comme si le choix du crayon était un ultimatum. Il fallait résoudre le problème là, maintenant, sinon, elle n'arriverait pas à se concentrer sur autre chose. Que pensait Tae Kyu de cette demoiselle un peu déphasée de la vie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ji Tae Kyu
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 88
Age : 27
Année : 4ème
Section : Gestion
Humeur : Bien, je pense XD
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Re: [03/09/08 17h48] 1, 2, 3, 4, Tell me that you Love me More   Jeu 31 Juil - 13:31

    Pourquoi s’excusait-elle ? Ah, le bruit qu’elle avait fait … Bah, Tae Kyu avait déjà oublié. Il n’était pas du genre à s’énerver facilement dans son état normal. Non, c’était que quand il était défoncé qu’il s’énerver facilement. Alors là non, il ne s’était pas énervé. Oh bien sûr il avait été exaspéré de ce bruit régulier qui avait éveillé en lui des mauvais souvenirs, des souvenirs qu’il avait lui-même appris à oublier. Des souvenirs qu’il n’avait pas voulu réveiller, une chose qu’il aurait bien aimé oublier en allant se droguer, mais il avait sa dose aujourd’hui, il devait se calmer. Et puis, la jeune fille n’était peut-être pas du même avis que lui, elle aimait peut-être ce bruit régulier qui sonnait comme les battements d’une montre. La vie était vraiment bizarre et elle paraissait différente aux yeux de tous. Plus heureuse pour certain, désastreuse pour d’autre, tout était relatif. Tae Kyu savait ne pas s’arrêter sur ses problèmes en utilisant la phrase : ‘ ne te plein pas, il y a pire que toi’. M’enfin, on n’était pas là pour débattre de son degré de malchance.

    - T’excuser pour quoi ? Si le bruit me dérangeait j’aurai pu partir. On est libre de vivre comme on veut non ?

    Tae Kyu accompagnait sa phrase d’un petit sourire. Il ignorait le véritable sens des paroles de Ri Na. Il ne savait pas dans quel mal être elle vivait, il ignorait tout d’elle. C’était peut-être mieux ainsi ? Apprendre à connaître les gens sans avoir de préjugé ? Oui, il préférait apprendre à connaître les gens par lui-même. Les découvrir comme ils sont vraiment par soit même, savoir de lui-même si ils étaient bons ou mauvais. En faite, il ne voulait pas leur coller d’étiquette comme on faisait avec lui.
    C’est alors qu’elle lui déposa un rapide et léger baiser sur les lèvres après s’être saisi de son visage. Relevant les sourcils surpris. À peine avait-elle dit un ’Waw nice’ que l’acte c’était passé. Cependant, il n’eut le temps de rien dire qu’elle enchaîna sur une question des plus intrigante. Tae Kyu avait toujours son air surpris mais il finit de ramasser les affaires de la demoiselle pour les remettre sur la table. Trop gêné de la situation qu’il ne comprenait pas. Lorsqu’il eut finit de ramasser ses affaire, il prit une chaise et s’assit en face d’elle.


    - T’as pas l’habitude ? T’es rigolote toi ! Bah… La plupart des gens auraient jeter le crayon… Huuum…

    Il prit alors le plus grand crayon qu’il avait fait et lui rapprocha le petit.

    - Moi je garde le grand et toi le petit. C’est un souvenir ok ? Il sortit de ses affaires qu’il avait dans son sac, un grand crayon tout propre, vraisemblablement tout neuf et le lui donna.

    - Il y a des objets que l’on garde avec soit parce qu’ils ont de le valeur. Mais la cette valeur, elle n’est pas forcement financière, elle peut être là : Il désigna le cœur, avec son index. Donc je garderait ce petit crayon parce qu’il a de la valeur sentimental.

    Tae Kyu était vraiment intrigué par le comportement de la jeune fille qui semblait perturbé par le manque d’irrégularité dans sa trousse, comme si la chose anormale qui venait d’arriver dérangeait toutes ses habitudes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Han Ri Na
Life couldn't get better... hmm.
avatar

Féminin Nombre de messages : 37
Age : 31
Année : 2e/ Sciences Eco
Section : Waaw
Humeur : Can't you guess it ?
Date d'inscription : 29/07/2008

MessageSujet: Re: [03/09/08 17h48] 1, 2, 3, 4, Tell me that you Love me More   Jeu 31 Juil - 21:25

Waaw. Il changeait vraiment des garçons de la Seoul National University. Le genre à ramasser vos affaires, à apporter sa touche de gentillesse sans espérer quoi que ce soit en retour. Enfin, Rin n'était pas sûre de ce qu'elle avançait, mais des cinq minutes qu'ils avaient passés ensemble, Tae Kyu avait fait preuve d'une gentillesse rare. Merci, Seigneur, d'avoir encore pitié de nous. La jeune fille ne savait pas quoi répondre à sa question. Oratoire, probablement. Mais elle y réfléchissait. Elle ne pouvait pas expliquer sa gêne quotidienne. Alors elle se contenta d'acquiescer, bêtement. Elle n'avait peut-être tout simplement rien à répondre. Quelle idiote. Un vrai mouton. Pathétique fille. Elle n'aimait pas ça, et ne pensait pas être un mouton de panurge. Le garçon, sans le vouloir, venait de la coincer dans une spirale infernale, quelque part dans sa petite tête. C'était un vrai bordel maintenant. Genre Bheyrouth. Quelque chose dans ce goût là, quoi.

Mais elle ne compris pas pourquoi elle aurait dû jeter le crayon. Quel intérêt ? Elle ne jetait pas grand chose, ce n'était pas son genre. Elle l'aurait rangé dans sa trousse, mais sa place n'aurait pas été la même qu'avant son accident. Maintenant, il n'avait plus la même taille que les autres. Tae Kyu, aussi magicien soit-il, n'y pouvait rien. Il y'avait une place pour chaque chose, même si certaines étaient plus éloignées des autres. Qui se ressemble ne s'assemble pas. Enfin, pas toujours. Enfin. Stop, cerveau.

" Waaw. Tu m'en fais cadeau, c'est vrai ? Enfin, je l'utiliserai pas, tu sais..."

C'est clair : c'était bien trop précieux ! A quand remontait son dernier cadeau ? Excepté son anniversaire, puisque la coutume l'exigeait - elle nota au passage que son anniversaire était dans quelques jours -, il lui semblait qu'elle avait demandé un mouchoir à son voisin de classe, lors d'un examen, l'année précédente. Pas question de le lui rendre, bien sûr. Il y'avait son chewing gum dedans. Mais ce cadeau là, elle l'avait jeté. Question d'hygiène. Ou alors elle l'avait oublié, ça remontait à trop loin. Mais le crayon, elle ne l'utiliserait pas. C'était son cadeau.

" Sentimental ? Waaw. Cool."

Comment l'interpréter. Waaw résumait un peu tout. Surprise, satisfaction, intrigue. A lui de voir comment le prendre. Mais ce simple mot toucha le coeur de Rin. A chaque fois qu'il verrait son crayon, il penserait à elle. Peu importe que ce soit en bien ou en mal, au moins, quelqu'un penserait à elle. Waaw...

" Merci, garçon aux drôles de joues."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ji Tae Kyu
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 88
Age : 27
Année : 4ème
Section : Gestion
Humeur : Bien, je pense XD
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Re: [03/09/08 17h48] 1, 2, 3, 4, Tell me that you Love me More   Jeu 31 Juil - 21:56

    Ça est, il avait enfin trouvé ce qu’il aimait chez cette fille, son originalité certes, mais le fait de retrouver un rôle qu’il avait perdu. Il revoyait en elle sa sœur défunte. Elle ne lui ressemblait pas totalement, cependant , sa façon d’agir lui ressembler. Elle avait un grain de folie en plus, il fallait l’avouer. Mais une folie intensionnelle ? Après tout c’était peut-être lui le fou… En faite, on traite de fou, les personnes qu’on ne comprend pas, qu’on accepte pas. Alors non, Tae Kyu ne voulait pas pensé à Ri Na comme était une folle. Non, il penserait à elle comme une personne adorable au caractère se démarquant des autres. Au moins elle elle savait se démarquer et ne pas ressembler aux autres. Mais en même temps, il ne pouvait pas se baser sur quelques minutes de rencontre avec la jeune fille. Tae Kyu n’avait pas mauvais fond, il lui arrivait d’être exécrable, méchant et cruel, oui, il ne pouvait pas le nier, surtout avec les personnes qu’il n’appréciait pas. Il avait ce genre de comportement lorsqu’il n’avait plus le contrôle de son esprit aussi. Mais il savait une chose, si cette semblait aussi innocente q il fallait en prendre grand soin. Elle semblait aussi fragile qu’une fleure, autant physiquement que mentalement. Et puis, il ne pouvait qu’être adorable avec elle, elle ressemblait que trop bien à sa sœur.

    - Un cadeau ? Prend le comme tel si tu veux. Prends en soin alors !

    C’est fou ce qu’une petite chose pouvait lui faire si plaisir. Un simple crayon, parce qu’il était un cadeau la faisait tellement sourire… Cela mit donc une petit idée derrière la tête de Tae Kyu pour leur prochaine rencontre.
    Un Waw et un cool, décidément, c’était avec simplicité qu’elle affirmait ses sentiments, mais dans l’intonation de sa voix on comprenait tout, il fallait juste être attentif. Tae Kyu ne pu que tirer un large sourire, un sourire protecteur.


    - Garçon aux drôles de joues ? Il tata ses joues, et il les trouvait tout à fait normal, mais bon, il vivait avec depuis 21 ans, il allait pas les trouver bizarre du jour au lendemain. Qu’est-ce qu’elles ont de bizarre ?

    Demanda-t-il intrigué, après tout, ce qu’un ressentait en touchant les joues d’une personne n’était pas la même impression qu’un autre personne. Bref, tout ça pour dire que chacun avait un avis différent.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Han Ri Na
Life couldn't get better... hmm.
avatar

Féminin Nombre de messages : 37
Age : 31
Année : 2e/ Sciences Eco
Section : Waaw
Humeur : Can't you guess it ?
Date d'inscription : 29/07/2008

MessageSujet: Re: [03/09/08 17h48] 1, 2, 3, 4, Tell me that you Love me More   Jeu 31 Juil - 22:14

En prendre soin. C'était un euphémisme. Rin voyait le crayon comme un petit poussin qu'elle allait traiter avec le plus grand soin, pour cause de fragilité.
Cette image, elle provoqua un déclic chez la jeune fille. C'était elle, le crayon. Les autres la voyait comme quelqu'un de fragile, de vulnérables, parce qu'elle était anorexique. Mais son poids plume ne faisait pas d'elle quelque chose de fragile. Si on la cognait, elle saignait, mais elle se relevait. Il faudrait s'acharner volontairement sur le crayon pour qu'il puisse se casser. Comme elle l'avait fait à peine cinq minutes plus tôt. Merci, garçon aux drôles de joues, de me le confier. Promis, je ferai attention. Mais et elle, qui faisait attention à elle ?
Reprécisons les choses. Rin ne se plaint jamais. Rin a toujours le sourire. Rin aime l'idée de vivre en ce monde. Mais Rin est de celles qui pensent. Elle n'a pas choisi sa situation, mais vit avec sans imposer son malheur aux autres, bref, elle s'assume. Enfin, en quelque sorte.

" Je veux dire, tu sais, tes joues.."

Avec ses index pointées, elle dessina le relief de ses joues sur son visage. Il avait de jolies joues rondes, qui ressortaient, comme les bébés, c'était adorable. Sans que son interlocuteur ne comprenne pourquoi, la jeune fille éclata de rire. Elle, elle savait pourquoi. En ramassant ses affaires ou en jouant dans sa trousse, elle avait dû toucher un feutre, ou un stylo mal rebouché avec son index droit, puisqu'elle avait laissé une grande trace bleue sur la joue du garçon. Elle cacha son rire avec le dos de sa main gauche, puis repris son oeuvre vivante :

" Je vais rattrapper ça..."

Son index coloré parcourut un long voyage, de sa joue gauche jusqu'à sa joue droite. Tadaaam. Tae Kyu avait maintenant une grande moustache bleue sur le visage, c'était adorable. Dommage que le garçon ne puisse se voir clairement, mais il avait dû comprendre, quand elle avait pointé son index tâché vers le plafond, pour qu'il percute.

" Wahouh ! J'adore !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ji Tae Kyu
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 88
Age : 27
Année : 4ème
Section : Gestion
Humeur : Bien, je pense XD
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Re: [03/09/08 17h48] 1, 2, 3, 4, Tell me that you Love me More   Jeu 31 Juil - 22:38

    Tae Kyu se tata une seconde fois les joues. Comme pour chercher lui-même la cause des paroles de Ri Na. Il cherchait, si elles avaient un trou, une cicatrice, rien elle était presque parfaite, comme si elles étaient neuves. Cependant, il ne savait qu’elle voyait ses joues comme celle d’un bébé, non, lui il les voyait normal. Mais quand on vit avec depuis sa naissance, il est dure de faire un tel compte rendu. À moins que ce soit lui qui ne voulait pas se l’avouer ? Ah non, il avait déjà l’image du gentil garçon on va pas lui rajouter la gueule de bébé XD Bref, non, malgré avoir chercher sur ses propres joues le défauts ou l’anomalie, il ne trouva pas.
    C’est alors qu’elle se mit à rire, un rire remplie de vie qui fit sourire Tae Kyu, elle était adorable à rire ainsi, c’était mieux que son air désemparé qu’elle avait eut quand elle su pas ce qu’elle pouvait faire des deux petits crayons ! Il ne savait pas pourquoi elle rigolait, lui avait-elle fait quelque chose sur le visage en passant son doigt sur la joue ? Il semblerait qu’il soit tombé juste. Elle allait rattraper ça, et il sentit de nouveau son index sur sa joue, qui passa au dessus de ses lèvres pour finalement finir sur son autre joue. Il ignorait ce qu’elle lui avait fait, mais il se prêtait au jeu, un grand sourire au lèvre.
    Levant un index vers le plafond, il comprit la situation, à la belle moustache en feutre ! Il rasait celle qui poussait le matin et Ri Na lui en rajoutait une au feutre. Tae Kyu ne pu s’empêcher de s’exclaffer de rire, ce moquant de lui-même.


    - Hey hey, je viens de penser, je t’ai toujours pas dit mon prénom !

    Bombant le torse en se retenant de rire. Il imitait les personnes qui se vantaient de leur prénom, tout ça pour faire leur beau devant les filles et il dit :

    - Moi c’est Tae Kyu, et vous, mademoiselle la coccinelle ?

    Oui, il la voyait ainsi comme une coccinelle. La coccinelle était un insecte, beaucoup de personne ne supporte pas les insecte, mais bizarrement cette petite bête rouge, elle les attire, au point que les enfants les cherches dans les jardins. Tae Kyu la voyait ainsi. Si la plupart des gens la voyaient comme un insecte qu’il ne fallait pas approcher, lui il la voyait comme la plus belle des insectes, la plus et la plus gentille. Une qu’on approche sans crainte.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Han Ri Na
Life couldn't get better... hmm.
avatar

Féminin Nombre de messages : 37
Age : 31
Année : 2e/ Sciences Eco
Section : Waaw
Humeur : Can't you guess it ?
Date d'inscription : 29/07/2008

MessageSujet: Re: [03/09/08 17h48] 1, 2, 3, 4, Tell me that you Love me More   Sam 2 Aoû - 1:29

Tae Kyu ne semblait pas avoir mal pris l'histoire de la moustache. Waaw, tant mieux, alors. Il ne s'était pas vexé, ou mis en colère. Rin ne connaissait pas le garçon, et encore moins son caractère, c'était un peu un geste imprudent, qu'elle avait commis. Mais plus elle s'amusait et communiquait avec son interlocuteur, plus elle l'appréciait. Il était adorable comme tout, le genre que tout le monde souhaiterait avoir comme ami ! Mais toutes ses qualités ne cachait pas quelque chose ? Après tout, il parraît que tout le monde avait un sale petit secret. Rin était trop optimiste et naïve pour chercher la petite bête, mais avait simplement peur d'être déçue. Enfin, mieux ne vallait pas penser à après, maintenant était tellement mieux.

" Waaw, une coccinelle ? C'est mignon. Mais, j'ai pas vraiment d'antennes.."

Mais Rin avait les poids, sur sa robe porte-chance. Chaque fois qu'elle la mettait, aucun malheur n'arrivait. Bien sûr, il s'agissait du fruit du hasard, et la demoiselle n'était pas superstitieuse, mais elle se plaisait à croire que tout venait du vêtement. Elle était taillée un peu façon maîtresse d'école : mi-longue, avec un col de petite fille et une ceinture sous la poitrine, noire, à petits pois blancs. Avec sa nouvelle coupe, courte et droite, elle avait vraiment l'air d'une prof. Voilà qui nourrissait d'avantage le paradoxe de sa personnalité.
Tae Kyu, c'était un bien joli prénom, facile à retenir. Ca sonnait doux, à l'oreille, la jeune fille était certaine qu'elle s'en souviendrait, de toute manière :

" Rin, monsieur les jolies joues."

Cela faisait des années qu'elle ne donnait plus son prénom. Elle aimait bien Rin. Et puis même quand elle ne demandait rien, on l'appelait comme ça, alors inutile d'encombrer l'esprit du garçon avec des détails.
Elle entendit un bruit de sonnerie qui venait de dehors. Pas de doute, c'était celle de 18 heures. Elle annonçait la fin de tous les cours officiels. A cette heure-ci, presque tous les étudiants sortaient une heure ou deux pour décompresser, du moins les plus assidus, car les autres étaient tous sortis une ou deux heures plus tôt. Rin espérait ne pas ennuyer le garçon. Juste au cas où, elle préféra préciser :

" Si tu as mieux à faire que de discuter avec moi, surtout ne te force pas, tu peux sortir."

Re-sourire. Rin était sincère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ji Tae Kyu
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 88
Age : 27
Année : 4ème
Section : Gestion
Humeur : Bien, je pense XD
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Re: [03/09/08 17h48] 1, 2, 3, 4, Tell me that you Love me More   Ven 29 Aoû - 10:54

    Tae Kyu souriait en observant ses réactions. Elle était tout simplement à part, à l’opposé de tous ces mouton de panurge dont il faisait lui-même partit. Elle avait des réactions qui pour le commun de la société serait considéré comme bizarre, stupide voir insolant. Mais qu’en pensait-il lui ? Il voyait cela comme inédit et pas du tout repoussant. À contraire, connaître des personnes dont vous ne pouvez prévoir la réaction, n’est-ce pas plaisant ? Pour lui si, et puis, c’était amusant de la voir ainsi, sourire et être heureuse pour une chose bien banal à nos yeux. Elle était satisfaite de tous ce qu’on lui donnait, et elle n’en demandait pas plus. Elle était le genre de personne à demander une glace sans penser à prendre la chantilly en plus. Il rapprocha son doigt du front de la demoiselle et il poussa doucement son front.

    - Pas besoin d’antenne pour être une belle coccinelle !


    Il retira son doigt de son front tout en l’entendant prononciez le sien Rin, c’était simple et pourtant, il aimait le son en le prononciation C’était beau et simple, bien tout le contraire de sa propriétaire. Oh bien sûr qu’elle était belle, Tae Kyu s’en rendait bien compte, elle était belle et très mignonne. Cependant, elle était loin d’être simple, ou peut-être est-ce lui qui était compliqué ? Allez savoir… De toute façon, il ne considérait pas ça comme un défaut. Il fait bon d’être différent ces temps-ci. Il fait bon de savoir se différencier des autres. Pour Tae Kyu, il faisait bon de savoir qu’il n’était ce que tout le monde croyait : un élève model. Le parfait n’existe pas, et c’est en s’échappant en se droguant qu’il arrivait à oublier cette image, son passé. Il n’avait plus rien à prouver à personne mais il voulait tout de même continuer à profiter de son statue d’élève model.

    - Enchanté de vous connaître Mademoiselle Rin la Coccinelle !

    Il lui sourit de ce sourire protecteur qu’il avait avec sa sœur disparue, il la retrouvait en elle. C’est alors qu’il l’entendit dire que si il avait des occupations il pouvait partir. Il ouvrit grand les yeux surpris. Il avait encore du temps devant lui, bien qu’il veuille se re-défoncer ce soir, il avait encore le temps, avant d’essayer sa nouvelle marchandise. Et la jeune demoiselle ne l’ennuyait pas, loin de là ! Il se pencha sur le table, croisa les bras et déposa son menton dessus.


    - J’ai encore du temps devant-moi ! Et puis, c’est pas tous les jours qu’on rencontre une coccinelle ! J’ai connu une coccinelle il y a un moment, mais elle est partie.

    Relevant la tête de ses bras, il venait de faire une boulette. C’était pas dans ces habitudes de citer sa sœur. En faite, il n’en parlait jamais, il faisait comme si elle n’avait jamais existé, comme si il avait été seul depuis sa naissance. Mais devant une personne qui vous rappelle votre sœur, il est impossible d’oublier.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Han Ri Na
Life couldn't get better... hmm.
avatar

Féminin Nombre de messages : 37
Age : 31
Année : 2e/ Sciences Eco
Section : Waaw
Humeur : Can't you guess it ?
Date d'inscription : 29/07/2008

MessageSujet: Re: [03/09/08 17h48] 1, 2, 3, 4, Tell me that you Love me More   Dim 7 Sep - 22:29

Rin se laissa appuyer sur le front en faisant une grimace. Bien sûr, elle était amusée, mais les grimaces, elle adorait ça, et en avait même tout un répertoire. Elle venait d'offrir à Tae Kyu celle qu'elle avait nommé "aïenaméhoçavapas". Puis elle rit doucement, pour lui faire comprendre qu'elle n'était pas fâchée. Ce serait déplacé, elle qui venait de lui voler un baiser. Inoffensif bien sûr. Comme quand vous embrassez votre chien ou votre chat sur le bout du nez. Seigneur, une chance que Tae Kyu n'ait pas accès au bazar dans la tête de Rin, s'il voyait à quoi il était comparé...

"Coccinelle, c'est mignon comme tout ! Et toi, monsieur-les-jolies-joues, tu te présentes pas ?"

Son nom a lui, elle allait le mémoriser. Il était trop chou ! C'était rare, de nos jours, des garçons comme ça. Il avait un visage de petit bébé, et était d'une gentillesse exemplaire. C'était exceptionnel, une telle gentillesse. Rin était bien loin de s'imaginer quel était le secret du garçon, et sûrement était-ce mieux ainsi. Bien entendu, elle ne pouvait se forger une opinion définitive en 5 minutes de conversation, mais elle semblait apprécier la personnalité qu'elle découvrait.
Mais la réponse du garçon jeta un blanc dans la conversation. Si Rin était légère au point d'être maladroite, elle savait avoir du tact, parfois. Venait-il de dire le mot de trop ? Fallait-il entrer dans son Eden, peut-être terrain miné et dangereux, ou lui laisser son jardin secret en se mêlant du sien ? C'était une position délicate, et les intentions de la jeune fille étaient pacifiques. Elle n'avait cependant pas perdu son teint frais et son sourire rassurant.

"Peut-être a-t-elle volé vers une feuille plus verte et plus jolie encore que la précédente.. ?"

Théories sur le réincarnation et sur l'au-delà, Rin était à des années de ça. Sa phrase était donc, à ses yeux, vide de tous sous-entendus. Elle disait simplement ce qui lui passait par la tête, gardant le langage métaphorique du garçon. Son attention se reporta sur sa trousse, dans lequel elle sortit un feutre rouge et commença à gribouiller sur la main du garçon. Sans son autorisation bien sûr. Pas difficile de deviner ce qu'elle était en train de dessiner..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ji Tae Kyu
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 88
Age : 27
Année : 4ème
Section : Gestion
Humeur : Bien, je pense XD
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Re: [03/09/08 17h48] 1, 2, 3, 4, Tell me that you Love me More   Lun 8 Sep - 21:27

    Il vit la grimasse mémorable de l’adorable Rin. Ah qu’est-ce qu’il la trouvait mignonne. Telle une petit poupée, magnifique mais tout aussi fragile. Son esprit était de la porcelaine mais il ne le savait pas encore. Tous ce qu’il savait, c’est qu’elle n’était pas comme le reste des personnes ici, et que quelque part, il ne pouvait et ne pourrait lui faire du mal. Autant pour la personne qu’elle était en elle-même que pour la personne qu’elle lui rappelait. L’esprit est une chose compliqué dont seul son possesseur détient les clés. Comment il se représentait ? Huuum… Si ce n’était pas en animal, comme un drogué, mais passons, en animal, il se voyait comme :

    - Un chien errant !


    Un de ces chiens qui ne savent pas où aller, ni quoi faire et vadrouillent un peu partout. Non pas qu’il ne savait pas quoi faire, mais plutôt qu’il ne se voyait pas dans quelques années avec un boulot. Il avait envie de partir à l’aventure, qu’importe ce qui lui arrive sur place. Il avait assez d’argent pour partir les claquer aux quatre coins du monde et sérieusement, plus il serait loin, mieux il se sentirait. Europe ou Amérique ? Seul l’avenir nous le dira…

    - Je ne sais pas si la feuille est plus verte, après tous, on ne le sera qu’en y allant soi-même ! Il sourit et pencha la tête pour voir ce qu’elle lui dessinait sur la main. Tu sais cette coccinelle, elle te ressemble beaucoup, je pense que vous auriez pu devenir amie !

    Avec son autre main libre, il appuya sa tête sur sa main et observait la jeune fille. C’était sur qu’elle lui dessinait une petite bestiole rouge à point noire, maintenant, il attendait de voir à quoi s’élevaient ses talents d’artiste.

    - Mais j’espère que tu as raison, qu’elle ait trouvé un bel endroit !

    Il prit lui aussi un feutre, mais noir, il approcha sa main libre du visage de Rin et il lui fit des points noir sur les pommettes. On aurait dit deux gamins, mais ils aimaient ça, s’échapper à sa vie d’enfant sage.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Han Ri Na
Life couldn't get better... hmm.
avatar

Féminin Nombre de messages : 37
Age : 31
Année : 2e/ Sciences Eco
Section : Waaw
Humeur : Can't you guess it ?
Date d'inscription : 29/07/2008

MessageSujet: Re: [03/09/08 17h48] 1, 2, 3, 4, Tell me that you Love me More   Jeu 11 Sep - 22:34

Rin canalisait sa bonne humeur dans son dessin. Elle s'appliquait pour ne pas déborder ou gribouiller comme un cochon, pas vraiment artiste dans l'âme, histoire que Tae Kyu n'ait pas envie de l'enlever directement en quittant les lieux. Vraiment, elle était enchantée de cette rencontre, la candeur et la gentillesse inégalable qui émanait du garçon, elle espérait le recroiser à l'occasion. Rin était souvent déçue en amitié, pourtant, c'est ce qu'elle préférait au monde. La magie des rencontres. Encore plus que l'amour, le sexe, ce genre de débilités. Alors peut-être qu'au fond, elle avait l'espoir secret de devenir l'amie d'une personne telle que Tae Kyu un jour.
Pour marquer la fin de son chef d'oeuvre, elle leva la tête d'un geste brusque, et fit le sourire le plus large qu'elle pouvait faire. Le genre que les maternelles faisaient sur la photo de classe, si bien qu'on voyait presque la marque de leur dentifrice gravée sur les dents. Sourire débile quoi, mais tellement plein de bonne humeur. Puis elle ajouta la phrase qui... tue.

"Waw, tu sais, j'ai l'impression qu'on se ressemble, on aurait pu être frères et soeurs, genre."

Ou l'art et la manière de mettre les pieds dans le plat sans le vouloir. Inutile de préciser que si Ri Na avait été au courant de l'histoire du jeune homme, jamais elle ne se serait permise... L'histoire des coccinelles et du feuillage était trop floue pour faire un lien avec ce genre de choses. Elle se laissa dessiner dessus, se moquant bien de devoir porter ses points noirs jusqu'à la fin de la journée. Elle avait moins honte que si elle avait dû mettre une tenue provocante ou ce genre de choses.
Malgré tout, elle sentait que sa réplique avait provoqué une réaction chez le garçon. Peut-être avait-il déjà une soeur avec qui il ne s'entendait pas, ou quelque chose dans ce goût là ? Elle lâcha la main de Tae Kyu, affichant une mine sérieuse.

" Est ce que tout va bien ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ji Tae Kyu
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 88
Age : 27
Année : 4ème
Section : Gestion
Humeur : Bien, je pense XD
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Re: [03/09/08 17h48] 1, 2, 3, 4, Tell me that you Love me More   Mar 16 Sep - 22:33

  • Kyukyu, avait terminer ses petits points sur le visage de la demoiselle, il faut dire que c’était simple à faire, et celle-ci finissait son dessin. Elle releva rapidement la tête l’air satisfait, un grand sourire aux lèvres. Un comme les enfants fière d’eux ou qu’ils font pour vous faire craquer dans le bon sens du terme. Lui, il la trouva trop mignonne, en plein admiration ? Peut-être c’était son innocence qui s’émanait d’elle, qui lui faisait cette impression. Jamais dans sa vie il n’aurait pensé recroiser une personne comme ‘elle’. Même sa jeune sœur, Si Ra n’était pas ainsi. Elle était tout simplement différentes. Notre jeune coréen sourie à son tour en voyant le chef d’œuvre sur sa main. Une belle petite coccinelle ! Ce n’était pas l’œuvre de Leonard Da Vinci, mais ça restait très beau, très mignon. Cependant, il n’alla pas poser ses doigts dessus, il ne voulait surtout pas l’abîmer avant que ça sèche !

    - J’adore !


    C’était simple, rapide mais ça reflétait vraiment ce qu’il aimait, ce qu’il ressentait. Il ne voulait pas en faire des tonnes, cela pouvait laisser penser que c’est mentir. Bon n’allons pas chercher la petite bête tout de même !
    Comme une sœur… Rin, si tu savais comme tu avais raison dans cette phrase. Comprenais-tu tes paroles ? Savais-tu ce que tu disais ? La métaphore employé, tu la comprenais ? La petite coccinelle que tu es, qu’elle étais, le paradis vert que tu as cité… Tous cela, non toi, tu lui rappelais tellement sa sœur. Comment une personne pouvait faire cette effet ? Et surtout, comment cette parole pouvait autant l’abattre. Au point qu’il ne pouvait pas lui répondre par politesse, trop influencer par ses pensées. Comme sa sœur, sa sœur Ha Na… Ha Na… *le bruit* Une main contre la tempe, plissant légèrement les yeux. Ni pense pas, ni pense plus, oublie…


    - Je pourrais dire oui et te mentir, mais franchement : non.


    Il ouvrit les yeux et il lui sourit. Un sourire triste, remplis de nostalgie, de peine et d’une petite chose presque invisible : le manque; Sa sœur lui manquait encore plus maintenant qu’il avait vu Rin. On pourrait alors se poser cette question : continuera-t-il de la fréquenter si elle lui rappelle sans cesse sa sœur ? Oui. Car elle était Rin et elle ne lui était pas identique, elle avait ses propres mimiques, sa propre réflexion, son propre esprit.


    - J’ai eu une sœur, elle te ressemblait beaucoup, alors je pense que oui, on aurait pu être frère et sœur !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [03/09/08 17h48] 1, 2, 3, 4, Tell me that you Love me More   

Revenir en haut Aller en bas
 
[03/09/08 17h48] 1, 2, 3, 4, Tell me that you Love me More
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Questions générales aux Témoins de Jéhovah, Catholiques, Adventistes du Septième Jour, Baptistes, Pentecôtistes, et autres.
» Présentation Sherazade
» Les plantes alliées aux plantes carnivores
» Superlatif ou comparatif de supériorité?
» haïku japonais (traduit)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{SARANGHAEYO . :: <. BÂT. S3. > :: 
FOYER
-
Sauter vers: